Manuscrit de Hauteclocque

(Sources : Mémorial Leclerc de Hauteclocque, Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)


MANUSCRIT DU CAPITAINE DE HAUTECLOCQUE COMMANDANT L'ESCADRON DE ST CYR - 1935

 

La hantise du travail chez le cavalier et le maintien de l'esprit cavalier ;

Dans les périodes de crise et de flottement comme celle que traverse actuellement  notre arme où se raccrocher sinon à l'Histoire. Or n'oublions pas : à Turkheim succède Rombach, à Rombach Iéna, à Iéna Sedan, à Sedan 1918, à 1918... Le français est ainsi fait.

Le règlement fut toujours en retard au début de chaque guerre... ! Que sera-ce à notre époque où le progrès, le bouleversement, de l'armement est non plus par tranches de 20 ans mais annuel.

Une évidence s'impose donc : si l'on veut qu'au jour J " l'instrument " soit à la hauteur, nous n'avons pas le droit de souffler. Le cavalier doit avoir la mentalité d'un Campbell cherchant sans cesse à battre ses propres records. Le cavalier avec un petit c que peut-il dans sa modeste sphère ? Beaucoup : entretenir l'esprit.

Pourquoi l'esprit cavalier est-il difficile à entretenir ? Parce que c'est un esprit d'entreprise donc étouffant en temps de paix. Un des premiers fortifiants à lui donner c'est le sport mais vous voyez de suite quel sport, celui qui, fut ce de très loin vous oriente vers la guerre.

Ce devoir sacré de travail est-il facile à saisir à l'Escadron de St-Cyr ?

La responsabilité pouvant incomber dessous à un Lieutenant de Cavalerie.

Le changement de situation au jour J parce qu'il a su instruire son peloton.

Les différences : ex du Maroc.

Etre à l'escadron, ce que cela veut dire ?

Changer d'arme ?

La cavalerie? Ils l'ont voulue.

Les féliciter mais les mettre en face de leur responsabilité.

C'est le propre du pauvre type de ne pas endosser ses responsabilités.