Définition de la mission de délégation du 6 août 1940

(Sources : Mémorial Leclerc de Hauteclocque, Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)


6 AOUT 1940

 

La mission de la Délégation consiste:

1-                  A représenter le Général de Gaulle dans toute négociation qu'il pourrait y avoir lieu d'engager, ou d'accepter dans toute déclaration qu'il pourrait y avoir lieu de faire, dans toute initiative qu'il pourrait y avoir lieu de prendre, en vue d'amener tout ou partie des Colonies françaises d'Afrique occidentale et équatoriale et le Cameroun à se joindre au Général de Gaulle pour refuser l'exécution des armistices et continuer la guerre contre les Allemands et les Italiens.

 

2-                 A prendre contact aussi, complètement que possible avec les personnalités françaises des colonies, qu'elles aient ou non un mandat officiel.

3-                 A établir et à maintenir la liaison avec les autorités britanniques de Gambie, Sierra-Leone, Gold Coast Nigeria, et, éventuellement, avec d'autres autorités étrangères.

 

4-                 A renseigner le Général de Gaulle sur la situation où se trouvent à tous points de vue les Colonies françaises d'Afrique occidentale et équatoriale, et sur les meilleures possibilités d'action dans ces colonies.

II

Dans l'exécution de cette mission commune, le Commandant LECLERC est spécialement chargé de représenter le Général de Gaulle auprès du Général commandant les Troupes britanniques de l'Atlantique sud et de l'Amiral commandant les Forces navales britanniques de l'Atlantique sud.

Le Commandant Leclerc aura donc sa résidence principale à Akkra.

M. Pleven et le capitaine de Boislambert constituent la partie " mobile " de la Délégation se portant aux points qui leur paraîtront les mieux appropriés pour les contacts qu'ils auront à prendre.

Les renseignements télégraphiques sont fournis par la Délégation au Général de Gaulle et lui seront transmis par l'intermédiaire des autorités britanniques.

Les communications télégraphiques du Général de Gaulle à la Délégation seront acheminées en principe à celle-ci par l'intermédiaire du Gouverneur britannique du Gold Coast ou par le Général commandant les troupes britanniques de l'Atlantique Sud, ou par ces deux autorités en même temps.

C. DE GAULLE