Souvenirs de Dalton hall

SOUVENIRS DE DALTON HALL

(sources : Mémorial Maréchal Leclerc de hauteclocque, Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)

SOUVENIRS DE DALTON HALL par Lord Hotham petit-fils de l'hôte du généraLeclerc

Je suis très heureux que Monsieur Levy-Haussman m'ait demandé d'écrire quelques mots sur la période où notre maison familiale, Dalton Hall à East Yorkshire, fut le quartier général de la 2e Division blindée placée sous le haut commandement de l'illustre et vénéré général Leclerc.

Il me semble que Monsieur Levy-Haussman rencontra mon père en 1963 et je suis convaincu qu'ils ont partagé de nombreux souvenirs.

Je suis né au début de mai 1940 et bien que je sois un enfant conçu avant-guerre, mes souvenirs de cette époque ne sont pas très nombreux.

Ce que je retiens surtout, c'est la présentation du nouveau drapeau à la Division le 3 juillet 1944 par le général Koenig qui avait remplacé le général de Gaulle à la dernière minute. La parade eut lieu dans le parc en face de la maison en dessous des balustrades.

Je suis sûr que vous comprendrez que le sens profond de cette cérémonie n'a pas été pleinement compris ni par mon frère ou moi-même, ni par le petit-fils du chauffeur, lorsque de la cour nous avons suivi son déroulement, mais que l'impression la plus vive a été également partagée entre le petit avion qui a roulé le long de l'allée centrale pour y déposer le général Koenig et le tank Sherman qui y a été exposé.

Cela me fait penser que je détiens toujours un modèle réduit de ce tank qui a été réalisé pour moi par un soldat français. Il est toujours en très bon état, ma mère déclarant qu'il était trop beau pour jouer avec, l'ayant promptement confisqué !

Les seules personnes dont les noms me sont familiers sont la famille de Schompré, Guy de Schompré étant à l'époque, il me semble, un capitaine appartenant à l'état-major du général Leclerc. Je me souviens de son épouse qui s'appelait Evelyne et de sa petite fille Alix qui avait mon âge. Ils résidaient dans une villa dans le jardin. Madame de Schompré et ma mère sont restées amies. En 1972, il y a eu un grand rassemblement des Forces Françaises libres en Angleterre et nous y avons accueilli une importante délégation dont Madame la Maréchale Leclerc qui s'entendit très bien avec ma mère, toujours en vie à l'époque.

A Dalton Hall, il existe encore des traces de la présence des Forces Françaises libres en Angleterre : certaines portes de la cave comportent des messages comme " Défense de fumer " et " Entrez sans frapper ". Il y aussi des affiches encadrées -une du discours du général de Gaulle commençant par " ...La France a perdu une bataille mais... " et une autre représentant un homme au visage peint en vert - probablement un Allemand puisqu'il porte un casque maculé de charbon, dans le message dit " la résistance française aide à étrangler le Boche ".

Je pense à ces mois de 1944 où nous étions " occupés " par les Forces Françaises libres comme étant de loin le plus important des services rendus par Dalton Hall pendant la guerre.
Pour terminer, mon épouse et moi avons suivi la 2e DB, partant de Dalton Hall mais seulement jusqu'au village de Dalton. Néanmoins, mon fils qui a emménagé au Hall serait heureux d'y accueillir des " anciens de combat " comme je le fus moi-même en mon temps.