Crédits : Mémorial Leclerc musée Jean Moulin (Ville de Paris)
La Fondation Leclerc La génèse de l'association Maison des Anciens de la 2e DB

LA GENESE DE L'ASSOCIATION " MAISON DES ANCIENS DE LA 2e DB " Christine Levisse-Touzé Directrice du Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin de la Ville de Paris Le 22 juin 1945, lors d'une prise d'armes qu'il a voulu solennelle à Fontainebleau, le général Leclerc qui vient d'être nommé chef du corps expéditionnaire français en Extrême Orient par le général de Gaulle, remet symboliquement le fanion de la 2e DB au colonel Dio, premier officier à s'être rallié à sa cause au Cameroun le 27 août 1940. Avec émotion, il s'adresse une dernière fois à ses hommes en leur conseillant de rester unis et de garder " l'esprit d'union " quelles que soient les circonstances : " ..Quand vous sentirez votre énergie fléchir, rappelez-vous Koufra, Alençon, Paris, Strasbourg. Retrouvez vos camarades, recherchez vos chefs et continuez en répandant dans le pays le patriotisme qui a fait notre force.." Le Général a ainsi tracé la voie à ce qui aboutit peu après à la création de l'association " Maison des Anciens combattants de la 2e DB " régie par la loi du 1er juillet 1901, déclarée le 21 août 1945 et reconnue d'utilité publique par décret du 20 janvier 1950. Son but est de " grouper tous ceux qui ont combattu sous le commandement du général Leclerc pendant la guerre 1939/1945 et en Indochine de 1945 à 1947 afin de leur apporter l'entraide et l'assistance sous toutes leurs formes, de soutenir par tous les moyens, leurs intérêts moraux et matériels ".. Le commandant Vallaux ouvre le 18 septembre 1945, l'assemblée constitutive de l'association en des termes très explicites : "Cette maison est la réalisation d'une idée du général Leclerc qui a donné lui-même l'ordre de la constituer". Les buts sont d'abord d'ordre social pour les anciens de la Division et de leurs familles. Le fondement de l'Association est de " maintenir l'esprit de la Division aussi longtemps que nous le pourrons, mais surtout, aussi longtemps que nous le voudrons, car notre Maison sera ce que nous la ferons. [..] Nous avons l'intention de mener le combat sur le plan national et d'aider à gagner la bataille de la reconstruction française comme nous avons aidé à gagner la bataille de la Libération. Il n'y a pas de but trop élevé, ni trop ambitieux pour la DB lorsqu'il s'agit du bien de la France. " Les membres ont été désignés par le général Leclerc, fondateur de l'Association dont le siège est installé rue François 1er QG de la 2e DB puis en septembre 1946 dans un hôtel particulier 118 rue de Grenelle. Le Général, inspecteur des forces terrestres en Afrique du nord depuis juillet 1946 et dont les bureaux sont installés au 4 boulevard des Invalides, s'y rend régulièrement pour s'y ressourcer. Comme l'affirme son chef d'état-major et fidèle, " Pour les quelque vingt mille Anciens de sa célèbre division, il restait le chef aimé et vénéré. C'est parmi eux qui lui-même aimait se retrouver dans une atmosphère de joyeuse camaraderie.. " Attentif à la situation de chacun, il aide ceux qui sont en difficulté. La Maison de la 2e DB est sa " seconde famille ". Les liens tissés avec ses Anciens sont indéfectibles et d'autant plus précieux qu'il faut garder l'espoir face au malaise que connaît la France. Le pays traverse en 1947 une crise sociale et politique très grave. Leclerc voit " Paris inquiet et malade " . Les grèves prennent un caractère insurrectionnel et le gouvernement redoutant un coup de force des communistes pense à lui pour assurer le maintien de l'ordre, offre qu'il décline. S'il ne perd pas espoir, il est préoccupé comme beaucoup de Français libres et de résistants qui ont oeuvré pour que la France soit libérée. En mai 1952, l'Association est transférée au 55 rue Pierre Charron. Enfin, étape importante, elle achète en janvier 1954 l'immeuble au 35 rue de Miromesnil (8e) qui lui vaut de devenir une véritable institution au-delà de la 2e DB auprès des civils. L'entretien de cet immeuble devient lourd et le 25 août 2004, à l'occasion du 60ème anniversaire de la Libération de Paris, Bertrand Delanoë remet symboliquement les clés des locaux (qui sont l'extension du Mémorial Leclerc et Musée Jean Moulin) emménagés spécialement pour l'Association et la Fondation. Leur adresse est au 26 allée du Chef d'escadron de Guillebon, 75014 Paris. Année Présidents Année Directeurs 21 août 1945 Fondateur : Général Leclerc Commandant Vallaux 8/09/1945 Colonel Dio 5/10/1945 Commandant de Boissoudy 1947 Colonel Rouvillois 1946 Lieutenant Choquet 1948 Colonel de Boissel Colonel Warabiot 1947 Mme Suzanne Torres 1951 Colonel Vézinet 1950 M. Le Picard 1952 Colonel de Boissel 1954 Lieutenant colonel Dujardin 1955 Colonel Lantenois Colonel Warabiot 1957 M. Bringoux M. Le Feuvre 1958 M. Claude Levy 1958 1962 M. Thibaud M. Ricci 1964 Lieutenant-colonel Debray 1977 Colonel Lebrun 1967 Colonel Peschaud 1981 Colonel Delattre 1998 M. Jean-François Martin 1985 Mme Jeanmougin 1989 Colonel Laurentin 1996 Colonel La Tremolière 1998 Colonel Laurentin Après le décès accidentel du général Leclerc, La Maréchale Leclerc de Hauteclocque devient, s'appuyant sur de précieuses bonnes volontés, l'âme de l'Association jusqu'à son décès en mai 1996.