lettre de Leclerc à l'Amiral

Leclerc à l'Amiral Amiral,

CEDILLE vous renseignera exactement sur la situation. Voici à mon avis comment elle se présente. Situation dissidents zone Sud.

I- La ville elle-même de Saigon et Cholon est dégagée grâce à l'heureuse action de CEDILLE et du général GRACEY qui ont expulsé le VIET MINH.

II- Les bandes insoumises entourent actuellement la ville à proximité immédiate. Elles occupent une zone dont il est difficile d'évaluer la profondeur mais il est certains que SAIGON a désiré la grande majorité des divers groupements (VIETH MINH, Caodaïstes ...)

III- Les bandes sont encore assez mal organisées, indisciplinées, mais de grands efforts sont certainement fait par HANOI pour leur donner directives et union (nombreux messages interceptés).Cette direction d'HANOI tente également de soulever la région de PNOM PENH et NHA TRANG, en un mot les points importants par leur situation politique et la présence de France.

IV- Les dissidents après s'être heurtés à SAIGON simultanément aux Anglais, Japonais et Français se sont rendus compte de leur erreur et essaient maintenant de reprendre la lutte sous une forme légale en séparant le problème français du problème allié comme ils ont pu le faire si facilement dans la zone nord puisque les alliés chinois sont entrés pleinement dans leur jeu.

Mesures prises ou projets

I- Maintenir à tout prix le Commandement britannique dans sa ligne actuelle, à savoir dégagement de SAIGON, utilisation des japonais pour assurer l'ordre dans les points éloignés (NHA TRANG) désarmement des annamites par japonais, groupement des japonais dans le triangle THUDAUMOT, BIEN HOA, SAIGON.

II- Intervention française immédiate au Cambodge (2 Cie aéroportées) et aussitôt après en région de PARKSE, afin de prévenir dans ces points les troubles qui n'ont pas encore éclaté.

III- Dés l'arrivée du groupement MASSU percer la croute de salopards. Nettoyer par petits détachements mobiles une zone minimum de 100 kms de rayon autour de SAIGON et pousser des détachements sur les points capitaux (NHA TRANG, DALAT, PAKSE). Les opérations de police doivent je l'espère au cours du mois de novembre nettoyer sinon tout le terrain du moins les grands axes de la zone Sud du 16ème.

Je vous demanderai d'appuyer des opérations de MASSU par l'exécution d'une politique réelle et effective : mise en place d'administrateurs français et annamites, consultations de notables indigènes ... afin de prouver à tout le reste de l'Indochine et en particulier au TONKIN que la déclaration du général de GAULLE du 24 mars n'est pas un simple discours.

Si cette phrase réussit nous pourrons alors passer à la suivante qui sera la récupération de la zone nord. Condition primordiale pour réussir, de l'essence, des avions de transport et du personnel administratif qualifié. Une solution intéressante et rapide pourra être fournie par le CAMBODGE au nouvel ordre Indochinois, le ministre cambodgien de la guerre (anciens combattant 14-18) a vivement insisté pour que son pays ne soit pas rattaché à l'ANNAM.

Sous la protection de la France il désire que son pays soit entièrement séparé de l'Annam. Il est possible d'ici un mois que vous puissiez prendre une solution à cet égard si les choses ne se gâtent pas. Je suis entièrement d'accord avec CEDILLE sur tout ce qu'il vous dira et je me permets d'insister sur le travail qu'il a fait. On peut dire qu'avec l'aide du Général GRACEY c'est lui qui a sauvé SAIGON.

SIGNÉ : LECLERC