Un héros pour les jeunes

(Sources : Musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)

Un héros pour les jeunes

Après la seconde guerre mondiale, il est nécessaire de proposer des héros nouveaux pour la jeunesse et d'effacer le souvenir de la défaite de 1940 et de Vichy. Leclerc, révélé par sa personnalité et les circonstances, est consacré comme héros après sa mort prématurée. C'est le début de la construction de sa légende. L'épopée du général Leclerc " héros de légende " est retracée dans 63 numéros de Tintin, " le journal de tous les jeunes et de tous les amis des jeunes ", hebdomadaire qui paraît tous les jeudis, et dont le premier numéro sort en octobre 1948, à peine un an après sa mort. C'est une bande dessinée dont les textes, très proches de la réalité historique, sont de Roger Louis et les dessins de Le Rallic. Charles Pichon, auteur d'un Leclerc, illustré par Guy Arnoux et préfacé par Jean Nohain, adjudant Jean-Marie Legrand dans la 2e DB, conclut : " Si j'ai pu faire connaître aux Français d'aujourd'hui la figure de ce nouveau Bayard, je m'estimerai largement payé de mes peines, et il ne me restera plus alors qu'à rejoindre, avec joie, l'ombre anonyme qui doit être le lot du " loyal serviteur ".