Jean FANNEAU de la HORIE

Jean FANNEAU de la HORIE, (Lunéville, 31 janv. 1904 - Badonvillier, 18 nov. 1944)

 

Issu de la promotion  Metz et Strasbourg, comme Philippe de Hauteclocque, il fait ses classes à l'école de cavalerie de Saumur d'où il sort deuxième derrière le futur Leclerc. Après différents postes à l'étranger et outre-mer, il entre à l'École supérieure de Guerre en 1937. A la mobilisation, il est affecté à l'état-major de  la 2e Division légère mécanique, puis envoyé en mission en Finlande (déc.). Après l'armistice, promu chef d'escadron, il est envoyé au 2e Régiment de chasseurs d'Afrique (fév. 41), puis au 2e Cuirassiers. Après avoir rejoint la 2e DB en formation à Témara, il prend la tête d'un sous-groupement blindé et participe activement aux combats d'Écouché,  de Longjumeau et d'Antony, puis à Paris à l'hôtel Meurice, où, avec ses hommes, il capture le commandant du Gross Paris, le général von Choltitz. Après la prise de Baccarat, il est envoyé en reconnaissance le 17 novembre à Badonviller qu'il occupe après une belle charge. Il est tué le lendemain. Il est fait Officier de la Légion d'Honneur à titre posthume.

 

Christine Levisse-Touze et Colonel Maurice Courdesses