Alain de BOISSIEU

Alain de BOISSIEU, (Chartres, 5 juillet 1914) 

 

Il choisit la carrière des armes et sort de Saint-Cyr  en 1938. Il part à la mobilisation avec le 15e groupe de reconnaissance divisionnaire. En juin 1940, il est fait prisonnier lors des combats de l'Aisne, emmené dans un camp en Poméranie, il s'évade vers l'URSS. Avec un groupe d'évadés d'Allemagne, il réussit à rejoindre l'Angleterre par Arkangelsk et le Stizberg en septembre 1941. Il s'engage dans la France Libre. D'abord à l'état-major particulier du général de Gaulle, il suit un entraînement commando et parachutiste. Il est envoyé en mission dans l'Océan indien, puis affecté à la Force " L " du général Leclerc en Tripolitaine et désigné pour commander le PC avant de la 2e DB. En décembre 1943, Leclerc le charge d'une liaison avec le général de Gaulle ; celui-ci le charge de prévenir Leclerc qu'il ferait le débarquement par le nord avec la 2e DB et qu'il serait utilisé pour participer à la Libération de Paris (ceci est alors très secret). Le capitaine de Boissieu combat en Normandie, à Paris, où il est chargé de surveiller et de prendre le Sénat. Il combat en Lorraine et en Alsace où il succède à son camarade d'évasion le capitaine Branet à la tête de la 3e  Cie du 501e RCC. Il termine la guerre à Berchtesgaden en mai 1945 d'où il ramènera une prise de guerre : la Mercédès blindée d'Hitler, cadeau du général Leclerc au général de Gaulle. Celui-ci la redonnera aussitôt aux Anciens de la 2e DB. Il occupe différents postes de commandement en Afrique noire et en Afrique du Nord. Général d'armée, il fut Chef d'état-major de l'Armée de Terre et Grand Chancelier de l'Ordre de la Légion d'Honneur. Il est Compagnon de la Libération et est titulaire de nombreuses décorations françaises et étrangères.

 

Christine Levisse-Touze et Colonel Maurice Courdesses