Voyage organisé en Angleterre pour la 2e DB en 1996

(Sources : Mémorial Maréchal Leclerc de hauteclocque, Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)

Le 29 mai 1996

 

AMICALE des ANCIENS de la 2ème D.B. du LOIRET

109 rue FOSSE au LARD - 45400 - CHANTEAU - 38 75 07 10

  

Voyage en Angleterre -- 13 au 18 juin 1996

  

REUNION PREPARATOIRE du 4 juin 1996

  

RAISONS et CONDITIONS du SEJOUR en ANGLETERRE
de la 2ème D.B. en 1944

 

Le Général de GAULLE, après bien des pourparlers parfois orageux, avait enfin obtenu des Alliés la promesse qu'une Division Française participe aux opérations de débarquement en Normandie. Il crée alors officiellement en août 1943 la "Deuxième Division Blindée" et en confie le commandement au Général LECLERC.

Elle est formée à l'aide de la 2ème Division Française Libre crée à Sabratha en Tripolitaine après la campagne de Tunisie et forte de seulement 3374 européens et 883 véhicules très usagés, avec pour noyau la "Force L" représentant les unités ralliées au général de GAULLE par le Général LECLERC au Tchad, aussi bien qu'en Syrie, et ayant combattu au Sahara et en Tripolitaine.

Lors de son retour d'exil en Tripolitaine, la Division s'installe au Maroc, dans la forêt de Témara, à quelques kilomètres de Rabat.

La 2ème D.B. voyait rapidement son effectif augmenter par des apports de troupes venant d'Afrique du Nord et du Sénégal, des évadés de France et de jeunes engagés originaires d'Afrique du Nord. Elle a été équipée intégralement en matériel américain : chars, canons, camions, habillement, intendance etc. Les différents régiments ont été formés et constitués, l'instruction et l'entraînement ont été suivis avec intensité, pour enfin donner naissance à une Unité homogène, complète et apte au combat.

Du 12 au 14 février 1944, le Général Américain KINGMAN et son Etat Major inspectent la Division pour juger de son aptitude au combat. Ses conclusions sont très favorables. La mentalité des Américains évolue lentement mais favorablement en notre faveur, grâce en particulier aux relations cordiales qui s'établissent entre de GAULLE et EISENHOWER et la décision est prise d'incorporer la 2ème D.B. dans le dispositif de débarquement allié, au sein d'un groupe d'armées US.

Le Général de GAULLE vient à son tour nous inspecter et se montre aussi très satisfait.

Le problème qui se pose alors est celui du transport de la Division en Angleterre, qui sera la base de départ pour la grande invasion.

En janvier 1944 la Division compte environ 13000 hommes et 3500 véhicules, ce qui nécessite 41 LST et 7 cargos pour assurer son transport. Or la Division n'est pas encore à effectif complet : des retards de livraison dans le matériel, notamment les automoteurs M7 de 105 mm sont constatés. Enfin, le régiment de chasseurs de chars n'est toujours pas constitué.

Le Général LECLERC s'occupe activement à combler ces retards : les automoteurs qui nous étaient destinés et qui avaient été envoyés par une erreur incompréhensible en Sicile sont récupérés. Le Régiment de chasseurs de chars est constitué en avril 1944 et prend le nom de RBFM. Il est équipé avec des Tank Destroyer et divers matériels prélevés sur la 1 ère et la Sème D.B. de la 1ère Armée Française.

Le commandement allié insiste à plusieurs reprises pour que la Division atteigne son effectif total avant son départ d'AFN, étant entendu qu'aucun apport ne pourra être fait en Angleterre. Les régiments sont complétés hâtivement et tout le monde est enfin prêt.

Pendant ce temps, notre transport a été programmé : les dates et les moyens ont été définis avec précision. C'est ainsi que par un télégramme du Général GIRAUD, en date du 4 avril 1944, l'ordre de départ d'un premier convoi vers l'Angleterre est donné. Une seconde note, datée du 7 avril, confirme ce premier convoi et précise les modalités du transport du reste de la Division.

En définitive, notre transport s'effectuera de la façon suivante :

Un premier détachement, aux ordres du Colonel de LANGLADE, embarquera à Casablanca le 10 avril 1944. Il emmènera 2560 hommes, 165 chars moyens M4, 95 chars légers M3, 620 half-track, 33 Obusiers de 75 M8, 54 obusiers de 105 M7 et environ 130 camions et divers, soit un total de 1094 véhicules. La durée d'embarquement prévue est de 16 heures.

Un deuxième détachement, aux ordres du Colonel DIO, embarquera à Oran en 4 convois sur 19 LST entre le 16 et le 28 avril.

Un troisième détachement, aux ordres du Colonel MALAGUTI, embarquera à Oran le 20 mai sur 7 Liberty Ship et sur deux paquebots transport de troupes, le Franconia et le Capetown Castle.

Ces deux derniers convois transporteront le reste de la Division, soit 14264 hommes et 3607 véhicules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième Division Blindée

Mouvements de la 2ème D.B. vers l'Angleterre et la France

Avril 1944 -- Juillet 1944

 

1) Maroc >>> Angleterre = 16824 Hommes  4701 Véhicules

A)    Détachement A LANGLADE

 

Témara

09/04

Casablanca

10/04

Swansea

Port Talbot

22/04

 

B)    Détachement B1 DIO

 

Témara

11/04

Oran

16/04

22/04

25/04

28/04

Swansea

8 LST

5 LST

3 LST

3 LST

 

C)    Détachement B2 MALAGUTI

 

Témara

 

14/04

Oran

 

20/05

 

7 Liberty Ship

2 Paquebots

Liverpool

Glasgow

30/05

 

Détachements B1 et B2 : 14 264 Hommes - 3607 Véhicules

 

 

2) Angleterre >> France - 1er août 1944

 

1 7300 Hommes

4750 Véhicules

 

 

 

 

 

 

 

Détachement A Langlade

Matériel embarqué à Casablanca le 10 avril 1944 Convoi de 16 LST --- Durée d'embarquement = 16 heures

Chars moyens

M4 A 2

176

Chars légers

M3 A 3

99

Camions 6x6

GMC

55

Camions 4x4

Doodge

85

Ambulances

 

15

Halftrack

M3A1

568

Obusiers de 105

M7

50

Obusiers de 75

M8

33

Angledozer

 

4

 

 

 

 

 

 

 

Total

1085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième Division Blindée

Détachement A Matériel embarqué à Casablanca le 10 avril 1944

Véhicules

M4 A2

M3 A3

GMC

1/4 T 4x4

ambulances

Half Track

M7

M8

Angledozer

Total

Unité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

64 RAA

 

 

 

 

5

 

19

9

 

 

33

501 RCC

58

22

14

8

5

29

 

 

 

136

/er RMSM

 

19

5

9

 

29

 

11

 

73

13' Génie

 

 

2

8

 

57

 

 

4

71

3' RAC

 

 

 

1

3

 

51

19

 

 

74

1/40 RANA

 

 

 

 

3

 

50

15

 

 

68

QG 97

 

5

1

6

 

5

 

8

 

25

CCR RMT

 

 

1

2

 

74

 

4

 

81

1' RMT

 

 

 

5

 

72

 

 

 

77

Bon. Médical

 

 

5

 

 

3

 

 

 

8

Bgd. Chars

 

5

 

 

 

 

 

 

 

5

497° Cie Serv.

 

 

 

4

 

2

 

4

 

10

12° Cuir.

59

22

10

8

5

29

 

1

 

134

97/84 Cie

1

 

1

1

 

10

 

 

 

12

12° RCA

59

21

10

8

5

29

 

 

 

132

2 RMT

 

 

1

4

 

36

 

2

 

43

GTL

 

 

5

1

6

 

 

 

 

 

12

AD

 

 

 

 

 

 

 

3

 

 

3

Train

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

2

13' Grpt Expl.

 

 

 

1

1

 

 

 

 

 

2

3' RMT

 

 

 

2

4

 

36

 

3

 

45

22' FTA

 

 

 

 

 

 

35

4

 

 

39

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

176

 

99

55

85

15

568

50

33

4

1085

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deuxième Division Blindée

Composition du Détachement A

Embarquement à Casablanca le 10 avril 1944

 

 

Bateau 1

Bateau 2

Bateau 3

Bateau 4

Bateau 5

Bateau 6

Bateau 7

Bateau 8

Bateau 9

Bateau  10

Bateau 11

Bateau 12

Bateau 13

Bateau 14

Bateau 15

153ateau

16

TOTAL

Officiers

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

12

192

S / Off.

& Troupe

168

168

168

168

168

168

168

168

168

168

168

168

168  '

168

168

168

2688

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Total Hommes

2880

M4 A2

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

10

15

165

M3 A3

6

6

6

6

7

7

7

7

7

6

6

6

6

6

6

 

95

Half Track

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

36

17

557

GMC

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

6

20

110

Jeep

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

5

9

84

M8

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

2

 

30

Angledozer

1

1

1

1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4

M7

3

3

3

3

3

3

3

3

3

4

4

4

4

4

4

3

54

Ambulances

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

 

15

Total Véhicules

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

70

64

1114

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Matériel embarqué à Oran le 14 avril 1944

Convoi B1 - Détachement DIO

Obusiers de 105

M7

2

Obusiers de 75

M8

48

Tank Destroyer

M10

36

Brockway Bridge

M1

41

GMC

CCKW 353

5

Tracteur

  

49

Wreckers

  

8

GMC Bofors 40 mm

  

14

Command Car

  

4

Doodge 4x4

  

11

Cargo porte bateau

  

2

Remora ue bateau

  

2

Grue Qickway

  

2

GMC 6x6

WW

15

Camion Bedford

  

1

GMC 6x6

  

1

Utility

  

1

GMC 6x6 aménagé

  

1

GMC 6x6

  

14

Remorque 1 tonne

  

1

  

TOTAL

258

Matériel embarqué à Oran du 16 au 28 avril 1944

  

 

CONVOI

 

 

 

B2 a

B2 b

B2 c

Total

Angle Dozer

 

 

 

5

5

Car Schops

 

3

 

 

3

Citerne à eau

 

 

 

7

7

Command Car

 

1

 

22

23

 

 

 

 

 

 

Compresseur Leroy

 

8

1

11

20

Dodge 4x4

 

13

7

22

42

Dodge 6x6

 

4

 

1

5

GMC

CCKW 353

 

1

 

1

GMC

SWB WW

 

2

1

3

GMC

LWB

 

55

69

124

GMC

 

12

 

 

12

GMC

WW

1

 

 

1

GMC

SWB

 

2

5

7

GMC

LWB WW

 

17

1

18

GMC aménagé

 

10

1

2

13

GMC Bofors 40 mm

 

1

 

 

1

GMC Brakdown

 

 

 

1

1

GMC maintenance

 

 

7

1

8

Half track

 

 

2

1

3

Obusier de 75

M8

 

2

5

7

Recovery

 

6

 

8

14

Remorque

R4

 

 

5

5

Remorque 1 T

 

1

 

1

2

Remorque 1/4 T

 

 

1

 

1

Tracteur

 

2

 

 

2

Wreckers

 

97

4

7

108

TOTAL

 

159

102

175

436

 

Quelques renforts arrivent, en particulier 18 chars à canon de 105 mm. ainsi que des chars de dépannage "Lee. Les chars moyens M4 sont équipés avec de nouvelles lunettes de tir et des répétiteurs d'azimut. Des plaques de blindage supplémentaires sont soudées sur la tourelle et sur les côtés.

Du 10 au 12 et le 25 juin, nous sommes inspectés en détail par les Américains. Le matériel défectueux ou simplement douteux est changé sans pitié, mais le rapport des inspecteurs est favorable et la Division jugée apte au combat.

Fin juin est organisé une manoeuvre contre la division Polonaise du Général MACZEK qui est stationnée non loin de nous. Tirs à balles réelles et sur cibles mobiles se succèdent à la grande satisfaction du Général LECLERC qui observe cependant quelques failles dans le système et auxquelles il remédie immédiatement.

Le 3 juillet a lieu à Dalton Hall une imposante cérémonie au cours de laquelle les Drapeaux et Etendards sont remis aux Régiments qui n'en avaient encore pas. En présence de nombreux Généraux et Officiers Alliés, du Prince du Luxembourg et de nombreuses personnalités, le Général KOENIG remet Drapeaux et Etendards aux Chefs de Corps. Le Général LECLERC remet les premiers Insignes de la Division à quelques récipiendaires.

Nous subissons plusieurs séances de vaccin, dont une piqûre contre le tétanos qui fait horriblement mal. Des petits paquets de pansement individuel contenant gaze, coton, désinfectant et poudre de sulfamide nous sont distribués pour le cas où ... et nous apprenons à nous en servir.

La Division se trouve donc maintenant complètement équipée et formée. Elle est apte au combat techniquement et psychologiquement. Le moral est à son plus haut niveau, et nous sommes impatients de partir enfin pour retrouver la France. La nouvelle du débarquement qui a eu lieu sans nous a eu du mal à passer et il est temps de participer à cette "bataille de France" dont nous parlait le Général de GAULLE.

Le 21 juillet 1944, l'ordre de mouvement pour nous rendre dans les zones d'embarquement, au sud de l'Angleterre, nous est donné. Nous partons par la route ou par le train jusqu'à Bournemouth, puis à la "Marshalling Aera" à côté de Dorchester où nous sommes regroupés dans un camp spécial, "au secret". Là nous faisons le plein de cigarettes et de chocolat, et nous échangeons nos livres anglaises contre de l'argent français. Le départ est imminent !

L'effectif de la Division se compose à ce moment de : 17300 hommes 4750 véhicules dont 450 chars ou blindés à chenille (200 Sherman, 54 automoteurs de 105 mm, 36 TD, etc.) 600 half-tracks.

Le 27 juillet, un détachement précurseur composé de 5 Officiers aux ordres du Colonel REPITON-PRENEUF quitte Southampton et débarque le 28 à Omaha Beach afin de bien organiser notre arrivée.

A partir du 31 juillet, les opérations d'embarquement des hommes et du matériel commence sur les quais de Portland. Elles se succéderont sans interruption pendant 2 jours. A titre d'exemple, le 12ème Cuirs a commencé à monter dans les LST rangés à quelques mètres les uns des autres devant les quais vers 13 heures 30. Vers 18 heures, le régiment entier était chargé, soit environ 80 chars moyens, et légers, une quinzaine d'half-tracks, 30 camions, 10 jeeps, 4 canons de 57 mm et 650 hommes. Dès qu'un bateau était plein, les portes avant pas encore refermées, celui-ci s'éloignait du quai pour laisser la place au suivant.

Pendant que les véhicules montaient en marche arrière dans les bateaux, un orchestre anglais jouait pour nous de la musique militaire française et autres refrains familiers.

Tous les bateaux se regroupaient ensuite dans une zone de la mer, baptisé "Picadilly Circus", située à quelques kilomètres au sud des côtes anglaises, très fortement défendue contre les attaques aériennes et sous-marines par un nombre impressionnant de bâtiments de toutes sortes, avisos, destroyers, porte avions etc. Un grand convoi était alors formé qui nous acheminait vers Utah Beach où la Division prenait contact enfin avec le sol de France dès le 1er août 1944.

Le Général LECLERC lui même débarquait au matin du 1 er août vers 11 heures à Utah Beach et donnait ses premiers ordres pour cette première bataille de Normandie qu'il allait gagner de façon éclatante.

Et puis les victoires se sont succédées, rapides : Paris le 25 août, Baccarat le 31 octobre, et enfin Strasbourg le 23 novembre 1944: le Serment de Koufra était tenu. Puis ce fut Berchtesgaden, début Mai 1945, qui mettait un terme à cette sanglante guerre.