Lettre de De Larminat à Leclerc

(Sources : Mémorial Leclerc de Hautecloque, Musée Jean Moulin, Mairie de Paris)

Le Général de Larminat

 

Mon cher Leclerc,

Je regrette infiniment que vous désiriez mettre entre nous un rosai, quand l'un et l'autre nous obéissons à dos nécessités qui nous sont extérieures et supérieures.

Je vous envoie la note quo Devers m'impose. Il est absolument essentiel que les moyens jugés par lui nécessaires soient apportés à l'opération. Pour leur emplois nous ferons tout pour

les économiser et affecter le moins possible la capacité ultérieure de votre Division.

Toujours amicalement à vous.

Signé : de LARMINAT.